L’histoire des lacets

Le lacet est un accessoire qui existe depuis que l’homme a cherché à protéger ses pieds du froid et du sol en y fixant une sandale ou une chaussure. Il est difficile de réaliser un historique exact des lacets, les données archéologiques sont rares, car le matériel utilisé pour fabriquer les chaussures se détériore rapidement. Cependant, d’après les experts de la préhistoire, les hommes du paléolithique avaient pour habitude de protéger leurs pieds en les entourant d’une peau de bête.

D’après les études de Kuttruf Jenna de l’Université de Louisiane et d’Obrian Mickael de l’Université du Missouri, les plus vieilles chaussures auraient environ 8 000 ans. Selon plusieurs sources, le premier lacet a été retrouvé sur une un homme qui aurait vécu entre 3350 et 3100 av. J.-C. et dont le corps avait été conservé dans de la glace. Cet homme portait des chaussures en peau de cerf avec des lacets en ficelles d’écorces.

Une autre chaussure datant de l’époque du néolithique retrouvée en Suisse présentait les mêmes caractéristiques de celle retrouvée sur l’homme conservé dans la glace. Un peu plus tard, ce sont les Étrusques qui ont utilisé les lacets puis les Romains.

Plusieurs écrits montrent que les lacets étaient également utilisés à l’époque des Mérovingiens puis des Carolingiens. Les écrits racontent que les cordonniers se servaient des chutes de cuir qu’ils plongeaient dans l’eau afin de les assouplir pour ensuite les découper et les recouvrir d’huile pour enfin les rouler entre deux planches pour les arrondir et en faire des lacets.

La fabrication du lacet s’améliore à partir du 12 e siècle, les crochets et les œillets qui permettent de maintenir le lacet font leur apparition. Ce n’est qu’à partir du 14 e siècle que les fabricants de chaussures proposent au peuple des chaussures déjà garnies de lacets. Avant le 14 e siècle, les lacets se nommaient lac, cordon ou aiguillette.

Au 18e siècle, les aglets en bout de lacet font leur apparition. Avant l’invention des aglets il était difficile d’utiliser les lacets puisqu’ils se présentaient sous la forme de simples fils qui devaient être passés de force dans les œillets de la chaussure. Les premiers aglets étaient fabriqués à partir de différentes matières telles que la pierre ou l’étain. Il existait également des aglets ornementaux qui eux étaient fabriqués à partir de métaux précieux tels que l’argent ou l’or. Les aglets en plastique que l’on retrouve sur la majeure partie des lacets aujourd’hui ont été popularisés à la fin du 20 e siècle. À la fin du 18e siècle, des métiers à lacets sont mis au point et ils marquent le début de l’industrialisation du lacet.

Mais, c’est seulement grâce à l’innovation de Charles-François Richard, plus connu sous le nom de Richard Chamboyet, que la fabrication industrielle du lacet débute. En effet, Richard Chamboyet met au point un système de métier à lacet qui fonctionne grâce à la force motrice de la machine à vapeur.

Le 18 e siècle est une période charnière pour le lacet, certaines sources affirment que le lacet moderne aurait été inventé en 1790 par Harvey Kennedy avec son brevet sur les attaches en cuir. Depuis, le lacet est devenu un accessoire qui s’est totalement démocratisé. Aujourd’hui le lacet est un accessoire qui est non seulement un accessoire indispensable à la chaussure pour maintenir le pied, mais c’est aussi devenu un accessoire de mode.

Désormais, le lacet se présente sous différentes formes, il est fabriqué avec différentes matières, il peut être plus ou moins long, coloré et même personnalisé.

Livraison offerte dès 3 paires